Le site de la mairie de Lignan de Bordeaux.

Église


Histoire et richesses de l'église de Lignan de Bordeaux

Appartenant à l'ensemble des églises romanes de Créonnais, l'église de Lignan constitue un petit joyau par son état remarquable, la pureté de ses lignes, la qualité de ses chapiteaux et la beauté de son patrimoine.

Elle est dédiée à Sainte Eulalie depuis plus de 600 ans, car depuis 1398, elle s'appelait déjà Sainte Eulalie de Launhanum dans la nomenclature des paroisses.

Sa construction a débuté en 1111,avec la création à Lignan d'un prieuré, alors que l'art roman était à son apogée. Elle était destinée à devenir abbaye, par le biais notamment de donation par Louis VII le Capétien, époux d'Aliénor d'Aquitaine. Mais les aléas financiers réduisirent à la fin du 12ème siècle cette ambition à une paroisse. Dotée du droit de sépulture, elle rassemble aujourd'hui des tombes monolithes.

Après avoir parcouru les siècles avec quelques transformations mineures, elle a traversé la Révolution sans trop de dommages, même si elle a été désaffectée en 1789. Le culte fut rétabli seulement sous la Restauration.

Mais les évènements précédents avaient peu à peu affaibli la structure, et il s'avéra nécessaire, en 1857, de remplacer le couvert en lambris par une voûte en pierre, aves des conséquences importantes sur les ouvertures. Il faillut également remplacer le clocher par un clocher néoclassique.

Néanmoins, cette église a conservé, au fil des siècles, sa beauté originale, préservée qu'elle fut depuis des années par les actions du Conseil Général, de la municipalité et de l'AREL (association pour la restauration de l'église de Lignan).

Parmi toutes ses richesses architecturales, citons la beauté du chœur avec ses ouvertures à doubles colonnettes, qui se prolongeaient auparavant tout autour du chœur, le magnifique cul de four dans le chevet, l'importance des deux gros piliers cruciformes.

Mais ceci est surpassé par la qualité, la richesse et la beauté des magnifiques chapiteaux, directement issus de l'art des chapiteaux de la Sauve Majeure qui ornent la nef, le chœur et le chevet. Dans ce foisonnement, notons en particulier :

  • Oiseaux et raisin (symbole eucharistique),
  • Palmettes et fleurons,
  • Chevrons et enroulements,
  • Oiseau picorant une boule (symbole eucharistique),
  • Homme écartant les serpents,

A ses richesses de pierre et à leur symbolique, viennent se rajouter quelques pièces remarquables :

  • Le saint Jean Baptiste en albâtre du 15ème siècle,
  • Le tabernacle en bois doré du 17ème siècle,
  • La Vierge en bois doré du 18ème siècle,
  • Le christ en noyer du 18ème siècle.


Dans cet environnement particulièrement précieux, l'action de l'AREL a toujours visé à mettre en valeur ce qui peut relever de ses capacités, notamment financières.

Ceci a récemment concerné la restauration des peintures murales de la nef de 2005 à2009, réalisée sous l'égide de spécialistes de grande qualité.

Ces fresques peuvent être datées du 15ème siècle (décors médiévaux des travées Nord) et du 16ème siècle pour les drapés et mains jointes (décors travée sud).
Cette opération réalisée, il s'est agi de mettre en valeur de magnifique travail par un éclairage adapté, à base de techniques à basse consommation d'énergie.
Puis de faciliter la découverte de cette église en modifiant les vitraux de la porte d'entrée; les fermetures et la sécurité.

Aujourd'hui, tout est prêt et vous pouvez apprécier le résultat de 5 ans d'effort convergents.

Alain Marc, adhérent de l'AREL

L'église de Lignan

Les fresques de l'église de Lignan sont visibles tous les dimanches de 10h à18h grâce à une minuterie située à l'entrée.
L'église peut se visiter le 3° dimanche du mois de 14h à 18h.



 

Bientôt à Lignan




Voir la liste complète